L’argile les bienfaits, pouvoir guérisseur offert par la nature (1)

L'argile, bienfaitsL’argile : les bienfaits, pouvoir guérisseur offert par la nature  

Par Laurence Rozanes, naturopathe, sophrologue et Katia Alfred-Salomon,  naturopathe.

L’argile est l’un des plus anciens principes de guérison que la nature nous donne. A l’époque d’Homère et d’Hippocrate on utilisait déjà la terre argileuse pour ses propriétés et ses bienfaits.

Qu’est ce que l’argile ? 

L’argile est une roche sédimentaire meuble, provenant de la décomposition d’espèces minérales appelée « feldspaths » composés principalement de silicate d’alumine; elle est imperméable, grasse au toucher et elle peut-être facilement façonnée lorsqu’elle est imbibée d’eau. On la retrouve généralement dans le sous-sol à un mètre de profondeur. Elle est composée de nombreux minéraux, tels que : silice, aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse, de la chaux.

L’efficacité thérapeutique de l’argile sera d’autant plus importante que celle-ci aura été exposée au soleil, à l’air et à l’eau des intempéries.

Cette roche particulière qui représente 15% de l’écorce terrestre. On distingue :

  • Les kaolinites ou  (« argile blanche ») viennent de Bretagne ou du Limousin
  • Les illites qui peuvent  être vertes, jaunes ou rouges (« argile verte » d’Argiletz par exemple), viennent du nord de la France
  • Les montmorillonites qui peuvent être vertes, jaunes ou rouges viennent du sud de la France
  • Et le ghassoul qui est beige et vient du Maroc

argile variétés

L’argile est une substance vivante, omniprésente dans toutes les civilisations. Elle est pourvue de l’intelligence de la nature :

  • Elle agit avec discernement, car entrave la prolifération des microbes ou bactéries pathogènes c’est-à-dire tous corps parasitaires tout en favorisant la reconstitution cellulaire saine,
  • Elle est une force intelligente, bienfaisante. L’argile va là où est le mal. Utilisée en usage externe et interne aussi bien par voie buccale, anale ou vaginale. L’argile se dirige vers le foyer morbide et s’y fixe parfois pendant plusieurs jours, pour finalement entrainer pus, sang corrompu… dans son évacuation.

Lorsque les astrophysiciens découvrent une nouvelle planète, les questions qu’ils se posent sont : y a-t-il de l’eau ? Y a-t-il de l’argile ?

En effet, sans eau nous ne sommes point et sans argile sur notre terre nous n’existerions probablement pas, de même pour les animaux et les plantes ! Il y a déjà quelques décennies que la NASA a montré que notre ADN terrestre s’était formé entre des couches d’argile. 

Quelle argile choisir ?

Il existe des argiles de différentes couleurs. Ces différences sont causées par les différences de composition minérale des argiles. Différentes argiles de même couleur, mais de provenances différentes, peuvent donner des résultats thérapeutiques différents. Nous faisons le choix de ne parler ici que de l’argile verte illite pour plusieurs raisons : parce qu’elle est la mieux protégée des pollutions, c’est la plus répandue et la moins chère que l’on trouve facilement dans le commerce. Elle est universelle et convient pratiquement à tout le monde et à tout âge et ses propriétés ont été longuement étudiées pendant 50 ans par le CNRS.

On peut utiliser différents argiles en fonction de l’usage qu’on veut en faire :

En usage interne :

  • Argile « verte » pour toutes les actions désintoxicantes ou revitalisantes.
  • Argile « blanche » : pour les inflammations de la muqueuse digestive (gastrite, colite…) ou la régularisation du pH sanguin.

En usage externe :

  • Argile « blanche » pour les soins du visage (avec l’argile rouge) ou les érythèmes fessiers du bébé (comme du talc)
  • Argile « verte » dans tous les autres cas.

argile concassé

Argile verte concassée en morceaux

Argile blanche en poudre surfine

Argile blanche en poudre surfine

Fine, Surfine ou ultra ventilée

Où se procurer l’argile ?

Dans les magasins bio, en pharmacie et parapharmacie ou sur internet.

Vous la trouverez sous diverses présentations : sacs au kg, concassée, granulée ou en poudre ou sous forme de pate prêt à l’emploi : en pot ou en gros ou petit tube qui sont utiles pour dépannage.

Prenez la toujours pure, vérifier toujours la liste des ingrédients, pour l’argile sèche vous ne devez trouver que la mention illite, pour l’argile en pate : illite et eau, rien de plus. Pas de conservateurs ni d’huiles essentielles.

Les bienfaits de l’argile

  • Elle a une capacité d’échange cationique : capacité électrique d’attirer des particules chargées positivement. L’argile peut ainsi assurer une certaine protection de l’organisme atteint par des radiations ionisantes. Aussi dans le cas d’un traitement par rayons (anticancéreux), l’application d’argile, entre deux séances permet de mieux les supporter et de restaurer au plus vite les chairs brûlées.
  • Elle nettoie : grâce à ses pouvoirs absorbant et adsorbant, l’argile peut nous nettoyer en interne ou en externe. Les cataplasmes peuvent aller chercher sous la peau les éléments indésirables. Elle extrait les échardes, les morceaux de verre, les épines mais aussi elle vide les kystes, elle vide les ganglions enflammés.
  • Elle répare : ’elle cicatrise les plaies sans laisser la moindre trace. Elle permet de reconstituer de petits morceaux de chair ou d’os. Elle peut déplacer un éclat d’os pour le remettre à sa place
  • Elle aseptise : elle ne tue pas les microbes mais les rend inefficaces, les empêche de se reproduire et elle empêche l’infection et l’inflammation.
  • Elle stoppe les saignements : si l’on se coupe le doigt, plonger son doigt dans l’argile en poudre en comprimant à l’endroit de la coupure.
  • Elle résorbe l’inflammation et le gonflement : le gonflement est réduit en 2 heures d’application d’un cataplasme mais il faut continuer à mettre des cataplasmes sans cesse car si vous cessez la cheville regonflera de nouveau. Lorsque le gonflement et l’inflammation ont disparu le travail de réparation commence.
  • Elle résorbe les hématomes : de même en deux heures de pose immédiate d’un cataplasme l’hématome se résorbe mais il faut continuer de poser des cataplasmes d’argile durant plusieurs jours.
  • Elle draine : que ce soit en cataplasme sur l’un des deux points de drainage ou par voie interne, elle fait venir vers l’intestin toutes sortes de déchets qui doivent être expulsés par les selles et les urines.
  • Elle re-minéralise : par tous les éléments qu’elle contient et par son pouvoir de nettoyage du sang, elle permet la fixation de sels minéraux et d’oligoéléments, non seulement de ceux qu’elle contient mais aussi de ceux qui sont apportés par l’alimentation.

Comme une plante s’épanouit ou non sur un terrain, le corps pour bien fonctionner doit être sur un terrain particulier. Ainsi, le maintien de la santé passe par le respect et le maintien des grands équilibres du corps. Lorsque ces derniers ne sont pas respectés, au-delà d’une certaine limite, la maladie apparaît.

Ainsi avant même s’intéresser à la maladie nous nous intéresserons à cela de façon à prévenir la maladie.

Les émonctoires sont les portes de sortie de l’organisme. Sont habituellement désignés comme tels : l’intestin, la peau, le rein, le poumon et le foie.  Ces organes assurent d’autres fonctions mais leur rôle principal sauf pour le foie est d’assurer une élimination permanente de la toxémie. 

Dans notre prochain article nous parlerons à nouveau de l’argile afin de vous expliquer comment l’utiliser par voie interne ou externe. Vous trouverez également un article dédié aux cataplasmes d’argile.

Les commentaires sont fermés.