Endocrino-Psychologie : Premiers pas (Partie 3)

Article écrit par Geneviève SWANSON

Les surrénales

ABCGlande_surrenale_fr

Les deux glandes surrénales sont situées chacune au-dessus d’un rein. Elles sont formées de deux glandes, associées anatomiquement, mais dont l’origine et la fonction sont différentes : lorsqu’on coupe transversalement une glande surrénale, on voit à la périphérie une zone jaunâtre assez ferme, le cortex surrénalien, ou « cortico-surrénale « et une zone centrale rougeâtre, très vascularisée: la « médullo-surrénale « .

Glande Hormone Responsable pour
Cortico-surrénale Cortisol Régulateur métabolique
Aldostérone Régulation de l’hydratation du corps et de la tension artérielle
Testostérone Développement sexuel
Médullo-surrénale Noradrénaline Hormones du stress physique et émotionnel
Adrénaline

Cortico-surrénale

La cortico-surrénale assure la sécrétion des stéroïdes. C’est une véritable glande endocrine.

Parmi eux on distingue trois groupes :

  • les glucocorticoïdes ou cortisol,
  • les minéralocorticoïdes ou aldostérone,
  • les androgènes notamment la testostérone.

Le cortisol 

Le cortisol synthétisé à partir du cholestérol est un véritable initiateur et régulateur métabolique. Il agit sur :

  • Le métabolisme des sucres : régulation de la glycémie, en augmentant la synthèse de glucose par le foie.
  • Le métabolisme des protéines : augmentation de la destruction protidique (muscles, peau, os)
  • Le métabolisme des graisses : augmente dégradation des lipides
  • Le métabolisme de l’eau, du calcium et du sodium : augmente l’élimination de l’eau par le rein, la rétention de sel et la perte de potassium et de calcium dans les urines
  • Le métabolisme osseux et la croissance : inhibition de la croissance par action sur le cartilage, antagonisme avec la vitamine D
  • La coagulation en favorisant les thromboses
  • Le système nerveux central : action euphorisante, stimulante
  • L’immunologie : anti-inflammatoire et anti-allergique

En excès le cortisol favorise donc les infections.

L’aldostérone

L’aldostéroneou minéralocorticoïde contribue au maintien de l’équilibre entre le sodium et le potassium.

Son rôle essentiel est d’agir au niveau du rein et de favoriser l’élimination du potassium et de permettre la récupération du sodium.

L’aldostérone permet donc une régulation de l’hydratation du corps et de la tension.

La testostérone 

La testostéroneest sécrétée essentiellement par les gonades, c’est-à-dire les testicules des mâles et les ovaires des femelles et en plus faibles quantités par les glandes surrénales. Hormone sexuelle, elle intervient discrètement dans le développement sexuel et la reproduction, mais peut avoir une action importante lors de sécrétions pathologiques.

Tous les corticostéroïdes sont sous le contrôle d’une hormone hypophysaire, l’ACTH.

Médullo-surrénale

La médullo-surrénale synthétise deux hormones : l’adrénaline et la noradrénaline, qui sont libérées habituellement dans la circulation sanguine en situation de stress physiques et émotionnels.

10 % de la noradrénaline est produite par les surrénales. Elle joue un rôle dans l’excitation, l’orientation de nouveaux stimuli, l’attention sélective, la vigilance, les émotions, le réveil et le sommeil, le rêve et les cauchemars, l’apprentissage.

L’adrénaline quant à elle permet de mobiliser l’organisme tout entier pour affronter un danger. Sa sécrétion entraîne une série de réponses physiologiques immédiates dans tout le corps : accélération du rythme cardiaque, augmentation de la force des battements du cœur, hausse de la pression artérielle, dilatation des bronches, augmentation de l’oxygénation des muscles et du cerveau, élévation du glucose sanguin, etc.

Quand les glandes se dérèglent

  • Une très grande fatigue ?
  • Le cou et le visage gonflés ?
  • Une hypertension ?

Ces symptômes peuvent évoquer différents dysfonctionnements des glandes surrénales.

Par exemple dans la maladie d’Addison où la production de cortisol et d’aldostérone est totalement stoppée, la maladie se traduit par une baisse de la tension artérielle et une fatigue intense et continue.

Dans la maladie de Cushing, le cortisol est produit en grosse quantité, sur commande de l’hypophyse.

Cela a alors des conséquences sur le stockage des graisses, des sucres et sur la dégradation des protéines. Des signes d’obésité localisée au niveau du visage et du cou, et une atrophie des muscles des jambes, sont alors fréquents. Dans cette affection, c’est un adénome de l’hypophyse, qui commande aux surrénales de produire trop de cortisol.

Le syndrome de Conn est un autre exemple de surproduction hormonale. Il s’agit d’une tumeur bénigne qui va provoquer une surproduction d’aldostérone. Résultat : au lieu d’être éliminé, le sodium est réabsorbé, ce qui va provoquer, entre autres, une hypertension artérielle.

Plus de vingt maladies rares différentes peuvent entraîner une insuffisance surrénalienne.

À l’inverse, d’autres maladies peuvent faire suite à une surproduction de cette hormone. Pensez au complexe Zinc – Cuivre en oligo-éléments.

Les commentaires sont fermés.