Sel de potassium : bienfaits, propriétés, carence, excès

Sel de potassium

Sel de potassium : bienfaits, propriétés, carence, excès 

Aujourd’hui je souhaite vous parler de l’importance du potassium.

Le potassium est un sel minéral très utile pour le bon fonctionnement des cellules, il est localisé principalement à l’intérieur des cellules. Le potassium permet entre autre de chasser les toxines des cellules. Normalement notre alimentation est suffisante pour apporter la quantité de potassium nécessaire. Cependant notre alimentation est très souvent dénaturée et surtout elle contient souvent trop de dérivés de sodium ou sel utilisés dans l’industrie agro-alimentaire (mauvais sel) et pas assez de potassium. Cela entraîne un déséquilibre au sein de la cellule qui va engendrer une multitude de symptômes de mal-être dont beaucoup de personnes se plaignent.Un article de la revue scientifique « The New England Journal of Medecine » publié en 1985 indique que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs consommaient 11g de potassium par jour et 0,7 g de sodium.

Notre mode de vie actuelle a inversé les proportions, de nos jours nous consommons environ 2,5g de potassium par jour pour 4 g de sodium.  En plus souvent ce sont des dérivés de sodium (mauvais sel).

De nos jours seuls les indiens YANOMAMI de l’Amérique du Sud respectent à peu près cette règle : ils consomment environ 8,5g de potassium et aucun sodium. Ce que l’on constate c’est qu’ils sont en pleine forme et ne connaissent pas les problèmes d’hypertension, de douleurs cardiaques, d’ostéoporose, d’arthrite, ni d’obésité. La pression sanguine chez eux est de 95 / 60 et n’évolue pas avec l’âge.

Attention n’en déduisez pas qu’il faut supprimer le sel ou chlorure de sodium. Le chlorure de sodium est aussi indispensable que le sel de potassium. C’est un équilibre qui doit être maintenu entre le chlorure de sodium et le potassium.

L’hypokaliémie qui signifie un manque de potassium peut engendrer de nombreux problèmes.

A quoi sert le potassium ?  

Comme je l’ai précisé au tout début le potassium permet d’expulser les toxines de la cellule et crée un environnement alcalin. Les toxines sont transportées par la circulation sanguine vers le foie pour les neutraliser afin de les éliminer soit par les reins soit par le côlon via la bile.

Mais le potassium remplit une multitude de fonctions au sein de l’organisme :

Le potassium permet de maintenir l’acidité des sécrétions gastriques de l’estomac.

Au niveau de la cellule du rein, Il permet aussi de réguler l’entrée ou la sortie d’autres ions comme le sodium et le chlore. En fait il permet les échanges entre les cellules. Il régularise les taux d’oligo-éléments dans la cellule et il participe à la sécrétion de l’aldostérone et de l’insuline.

Le potassium aide également au maintien de la différence de concentrations entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. Ce processus permet d’activer les cellules nerveuses et musculaires, ce qui veut dire que les contractions musculaires dépendent de la présence du potassium ou pas, y compris les contractions du cœur. Le potassium intervient partout : pour les muscles du cœur, du squelette et des muscles lisses.

Il est utile aussi pour le métabolisme des glucides et participe à la synthèse des protéines et à de nombreuses réactions enzymatiques.

Il stabilise la pression sanguine donc une alimentation riche en potassium peut réduire les risques d‘hypertension artérielle responsable d’accidents cardiovasculaires

Le potassium est souvent utilisé dans la prévention de l’hypertension, pour diminuer la formation des calculs rénaux.

Ce sont les reins qui régule le taux de potassium dans l’organisme. Une prise de sang est nécessaire pour surveiller le taux de potassium : un taux normal est compris entre 3,5 et 4,5 mmol/l.

Où trouve t-on le potassium dans l’alimentation ?

Le potassium se trouve dans pleins d’aliments :

  • Les aliments d’origine animale comme la viande, le poisson (thon, morue, saumon, flétan) et les laitages
  • Les légumes comme le chou, les courges, les brocolis et les épinards
  • Les fruits comme la banane, l’ananas, les agrumes
  • Les amandes et les noisettes, châtaignes
  • Le germe de blé
  • Les légumineuses comme les lentilles, les haricots secs, les fèves
  • Le chocolat

Le manque de potassium ou l’hypokaliémie

Le manque de potassium est accentué :

  • Lors des pertes digestives comme les diarrhées, les vomissements,
  • Lors des pertes urinaires dues parfois à la prise de diurétique, de laxatifs
  • Lors de la prise de corticoïdes.
  • En cas d’excès de sel ou de sucre.

Elle se caractérise par une faiblesse musculaire passant de la simple crampe musculaire et allant jusqu’à la paralysie. Des troubles du rythme cardiaque sont également possible ainsi que des problèmes de constipation et de la fatigue.

D’autres symptômes pouvant indiquer une carence en potassium peuvent être :

  • La lassitude générale;
  • La confusion mentale (ne plus penser clairement);
  • L’épuisement;
  • L’hypertension;
  • L’arythmie cardiaque;
  • Une digestion difficile;
  • Une lenteur intestinale;
  • Des ballonnements;
  • Des douleurs abdominales;
  • La diarrhée;
  • L’œdème (enflure);
  • Une faible résistance à la maladie;
  • De l’intolérance au glucose;
  • L’acné;
  • De l’insomnie;
  • Des troubles nerveux (irritabilité, nervosité)
  • La dépression;
  • Des frissons;
  • Une peau sèche;
  • Des réflexes amoindris;
  • Une soif intense;
  • Des nausées, des vomissements;
  • Un retard de croissance;
  • Une fragilité des os;
  • Des troubles rénaux;
  • Des protéines dans les urines.

Il est important de surveiller les apports en potassium chez les personnes âgées car les réserves de potassium diminuent à cause de la fonte musculaire et chez les grands sportifs à cause des pertes en eau dues à l’augmentation de la sudation.

Il est rare que la carence soit due à un apport insuffisant de potassium dans l’alimentation car on retrouve le potassium dans beaucoup d’aliment.

Attention également à l’excès de potassium ou l’hyperkaliémie

L’hyperkaliémie se rencontre dans les cas d’insuffisance rénale ou surrénalienne car les reins ne sont plus capables de réguler le taux de potassium. L’excès se rencontre également en cas de complication du diabète ou de l’utilisation de certains médicaments comme les hypotenseurs ou ceux utilisés dans les troubles cardiaques, les anti-inflammatoires.

Les risques de l’excès sont les troubles du rythme cardiaque pouvant parfois aller jusqu’à causer le décès.

Il existe très peu d’alerte permettant de révéler un excès de potassium : goût métallique, fourmillements.

 Plus d’informations ? 

Pour plus d’information sur le sel de potassium vous pouvez lire les articles suivants :

 Compléments alimentaires contenant du sel de potassium

Voici des exemples de compléments alimentaires possédant dans leur composition du sel de potassium :

Les commentaires sont fermés.