L’association ALOE VERA + PREBIOTIQUES + PROBIOTIQUES : Bienfaits sur les intestins

L’association ALOE VERA + PREBIOTIQUES + PROBIOTIQUES une synergie gagnante pour la régénération des intestins et diminuer les troubles intestinaux

aloe-vera-gel-benefits abc

La synergie aloe vera, pré biotiques, probiotiques permet de traiter les troubles comme :

  • Troubles gastro-intestinaux : diarrhée, constipation, aérophagies…
  • Antibiothérapie excessive.
  • Immunité faible ou déprimé.
  • Intolérances alimentaires.
  • Déséquilibres dans la flore intestinale.
  • Troubles cutanés : eczémas.

Vous trouverez ci-après l’intérêt individuel de chaque composant de la synergie. Le fait de les associer permet de potentialiser leurs actions individuelles.

ALOE VERA

Depuis plus de 4000 ans, l’Aloe vera est reconnu pour ses propriétés apaisantes, cicatrisantes et hydratantes et l’être humain utilise l’aloe vera pour traiter de nombreux désordres et maladies. Les chercheurs ont isolé de nombreux composés contenus dans l’aloe vera susceptible d’expliquer ses nombreuses vertus et de nombreux tests cliniques ont confirmés son utilité dans le traitement des brûlures.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît son efficacité pour traiter la constipation occasionnelle : « c’est un remède important pour l’abdomen (coliques, grondements intestinaux après avoir mangé ou bu (bière), dans les cas de diarrhées ou de constipation) … »

L’abondante littérature scientifique sur le sujet ainsi que les textes très anciens indiquent l’intérêt de cette plante pour tout ce qui concerne l’intestin.

Le processus de digestion est très important pour l’être humain car c’est dans ce système que, les nutriments essentiels à notre santé vont être absorbés et les déchets éliminés. L’aloe vera va travailler sur plusieurs aspects au niveau de la digestion :

  • Améliore la digestion des protéines, ce qui conduit à moins de putréfaction (moins de gaz et de ballonnements).
  • Aide le corps à conserver un pH intestinal adéquat, tout en respectant l’équilibre acido-basique. 
  • Possède un pouvoir de détoxification au niveau de l’intestin, du foie et du système urinaire. Les recherches ont démontré que les polysaccharides (aloevérose et acémannane) de l’aloe vera diminuaient la toxicité présente dans ces organes.
  • Aide en cas de constipation ou en stoppant certaines diarrhées car l’aloe vera est une plante adaptogène qui régule.
  • Aide à l’élimination des déchets métaboliques et à l’absorption des éléments indispensables au corps. Les polysaccharides de l’aloe vera ont une grande facilité à passer à travers les membranes de l’intestin et aider en même temps au passage des nutriments dont le corps a besoin (vitamines, oligoéléments, enzymes…).
  • Permet de lutter contre la perméabilité intestinale en resserrant les jonctions entre les cellules intestinales. En effet, les dernières études montrent que la glutamine présente dans l’aloe vera permettait de régénérer la muqueuse intestinale et ainsi obtenir une action cicatrisante.
  • Possède une action antibactérienne et antifongique. Utilisé comme adjuvant, l’aloe vera permet de lutter contre H. pylori, bactérie responsable de 70% des ulcères gastriques. Son action antifongique est une aide pour combattre le Candida albicans.
  • Nourrit et permet à la flore symbiotique de s’implanter.

PROBIOTIQUES

D’après l’OMS les probiotiques sont “des micro-organismes vivants, quand ils sont ingérés en quantités suffisantes, ces micro-organismes exercent des effets positifs sur la santé de l’organisme du patient, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ».

La flore intestinale sert normalement de barrière de protection contre les invasions extérieures. Si votre flore est déséquilibrée vous risquez une vulnérabilité plus grande aux maladies infectieuses et inflammatoires touchant les sphères digestives, respiratoires, urogénitales, …

Savez vous qu’un côlon déséquilibré peut être un facteur déclenchant de troubles émotionnels : ce sont les cellules de l’intestin qui produisent 80 % de la sérotonine qui se trouve dans notre corps (la sérotonine est l’hormone de la bonne humeur).

Bouddha lui-même disait « qu’un sage était quelqu’un dont les intestins fonctionnaient bien ». D’une certaine façon, votre intestin est votre « deuxième cerveau ». Vous devez en prendre le plus grand soin.

Normalement, nous ne devrions rien avoir à faire. La Nature a tout prévu : des milliers de milliards de micro organismes peuplent votre côlon. C’est ce que nous appelons la flore intestinale. Elle a pour rôle de protéger le colon, de le nettoyer, et d’empêcher les bactéries et levures nuisibles de se développer, en occupant la place. C’est lorsque cette flore est en nombre moins important que les bactéries et levures nuisibles s’installent à leurs places et engendrent des inconforts ou des pathologies plus ou moins importants.

Durant toute notre vie, l’équilibre de la flore intestinale est en évolution constante. L’équilibre dynamique peut être rompu par différents facteurs endogènes et exogènes :

  • Facteurs endogènes (causes issues de l’intérieur du corps) : la flore intestinale peut être modifiée en cas de déficit immunitaire, d’une maladie métabolique discrète, de blessure, d’opération chirurgicale, d’inflammation, de constipation chronique, de tumeurs dans l’intestin, …
  • Facteurs exogènes (causes issues de l’environnement extérieur), tous les éléments ci-après peuvent intervenir dans la modification de votre flore : alimentation déséquilibrée, contamination par des métaux lourds, des pesticides utilisés en agriculture et des additifs alimentaires antimicrobiens, infection par des germes pathogènes, stress intense, traitement aux antibiotiques, vaccination.

En conclusion la flore intestinale équilibrée joue un rôle essentiel dans la santé et la résistance aux maladies. Tout doit être fait pour maintenir cette flore dans un bon état.

 En cas de déséquilibre de la flore il faut donc prendre des probiotiques.

Cependant il ne faut pas les prendre n’importe quand car les probiotiques sont détruits par l’acidité de l’estomac lorsque celui-ci est en cours de digestion des aliments. En effet lors de la digestion l’estomac produit beaucoup de suc gastrique (riche en acide chlorhydrique).

Il est donc très important de prendre les probiotiques lorsque l’estomac est vide, c’est à dire le matin à jeun. Le pH de votre estomac est pratiquement neutre. De plus, le pylore qui empêche la nourriture de passer dans l’intestin avant qu’elle ne soit digérée par l’estomac, est ouverte à ce moment-là.

Les probiotiques sous forme de gélules sont protégés dans l’estomac, ils ne seront libérés que lorsque le contenu de la gélule passera dans l’intestin, où ils pourront exercer leur action bénéfique.

Il est important de prendre des probiotiques comprenant plusieurs souches différentes, complémentaires et agissant en synergie, dont les effets soient documentés par la littérature scientifique.

Neuf souches de probiotiques sont intéressantes :

  • Lactobacilus Acidofilus
  • Lactobacilus paracasei
  • Lactobacilus plantarum
  • Lactobacilus salivarius
  • Lactococcus lactis
  • Bifidobacterium infantis
  • Bifidobacterium longum
  • Enterococcus faecium.

Notamment des études ont été faites sur le :

  • Bifidobacterium infantis qui aurait une action sur le syndrome du colon irritable
  •  Bifidobacterium longum qui aurait une action sur les problèmes d’allergie, soulage les symptômes du rhume des foins. Plusieurs études ont montré l’efficacité de probiotiques dans le traitement d’inflammation allergique et d’allergie alimentaire.
  • Enterococcus faecium : Lors d’études récentes, les chercheurs ont trouvé qu’elle inhibait la croissance des germes pathogènes d’origine alimentaire dans l’organisme. Elle aide à prévenir les infections intestinales et nous protège des diarrhées causées par un stress (diarrhée du voyageur). Elle est utile aussi après un traitement antibiotique car elle restaure l’équilibre du fonctionnement du gros intestin. Elle se fixe à la paroi intestinale et empêche la population des bactéries intestinales bénéfiques (dont elle fait partie) de quitter les intestins. Cette bactérie est un antidote aux ballonnements, elle possède des propriétés anti-cancer ainsi que des effets bénéfiques sur les taux de cholestérol.
  •  Lactococcus lactis produit de l’énergie (ATP). L’un des sous produits de l’ATP est l’acide lactique qui freine la prolifération et la croissance des microbes nocifs et des bactéries indésirables.
  • Lactobacilus salivarius : améliore la barrière cutanée et est capable d’activer les lymphocytes T et les anticorps antiallergènes
  • Lactobacillus plantarum : produit du peroxyde d’hydrogène qui tue les bactéries nuisibles. Il résiste à la plupart des antibiotiques.
  • Lactobacilus paracasei : elle stimule les défenses immunitaires, elle contribue à l’équilibre de votre flore microbienne et rétablit votre équilibre intérieur. Elle est utile pour : traiter la diarrhée chez les nourrissons, les allergies au pollen, réduire l’asthme et ses symptômes. Une étude récente révèle qu’elle soulage les symptômes du syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie
  • Lactobacilus Acidofilus : Cette bactérie fait baisser la force de la bactérie pathogène Escherichia coli et protège l’intestin de ses lésions.

 PREBIOTIQUES

Les pré biotiques sont des aliments qui favorisent la croissance ou l’activité des bactéries intestinales bénéfiques à notre santé. Ils servent de nutriments pour les bactéries. Ces aliments sont présents dans les fruits et légumes, ainsi que dans le lait maternel.

Il existe deux pré biotiques courants :

  • L’inuline, que l’on trouve dans les racines de chicorée,
  • Les fructo-oligosaccharides (FOS), présents entre autres dans l’ail, l’oignon et la banane.

L’amidon résistant se comporte comme un pré biotique, améliore l’assimilation de minéraux et ont une action sur la sensibilité à l’insuline.

Actuellement vous trouverez cette synergie dans le PROBIOTICO PROSIMBIOTIC de BIOSERUM.

 

Les commentaires sont fermés.