Le Monde des couleurs : Introduction

Article écrit par Christine LORAND

Au fil du temps et au rythme des saisons, le monde des couleurs évolue. Quelles sont les premières qui apparaissent au printemps ?

Chacun peut percevoir l’apparition du blanc, du rose, du bleu clair et du vert clair qui s’épanouissent. En été, celle du jaune et du vert plus sombre qui dominent, en automne, celle du rouge, de l’orange et du bleu qui flamboient. Et en hiver, celle du pourpre, du violet et du jaune qui nous enveloppent comme dans un bain et un air colorés dans lesquels nous serions plongés. La nature dans une symphonie de tons et de nuances exhale ses rêves et créations.

L’être humain, adulte et l’enfant vivent dans le Monde des couleurs et s’en imprègne mais pas de la même façon. Les couleurs sont les véhicules des émotions et des sentiments. Bien que subjectives et individuelles, elles parlent de notre intimité à notre être intérieur et/ou à nos relations extérieures. Cependant, elles véhiculent aussi des symboles, des codes, des tabous, des jugements ou des préjugés, pourtant, universels.

Comment vivre au mieux chaque couleur extérieure et intérieure et apprécier ainsi toutes les nuances des couleurs de la nature ainsi que de leurs accords.

Les couleurs se classent par affinités, chaudes : rouge, jaune et orange et froides : vert, bleu et violet. Les couleurs primaires « pures » sont le rouge, le jaune et le bleu. Les couleurs secondaires obtenues par mélange d’autres couleurs sont le vert, l’orange et le violet. Les couleurs issues de mélanges sont le rose, le gris ou le marron.

Les couleurs complémentaires sont le rouge et le vert, le jaune et le violet, le bleu et l’orange, avec des nuances propres au magenta, au jaune ou au cyan.
Afin de déterminer vous-même une couleur complémentaire, vous pouvez utiliser la propriété de rémanence des cônes de l’œil. Il vous suffit pour cela de placer sur une surface blanche, la couleur dont vous voulez déterminer la complémentaire, de la fixer pendant une minute, puis de la retirer. Vous verrez alors apparaître sur la surface blanche la couleur complémentaire. C’est une expérience surprenante mais très vivifiante !

Par exemple, après avoir fixé le carré rouge de l’image de gauche pendant environ une minute, vous fixez alors l’image blanche de droite (dépourvue de cadre) et vous devriez alors voir apparaître une tache bleu cyan en son milieu !

La mode et la décoration nous imposent des codes couleurs annuels ou saisonniers. Sommes-nous réellement maîtres de nos choix vestimentaires ou bien influencés par les sollicitations visuelles et publicitaires qui nous sont proposées ? L’absence ou la profusion d’une teinte ou d’une autre de la gamme chromatique ?

Les commentaires sont fermés.